Mauvaise dégradation des fibres


Les populations microbiennes fibrolytiquesGlossaireAfficher toutFibrolytiques
Ayant la capacité d’hydrolyser des fibres.
sont essentielles pour maximiser la digestion du fourrage.

Les ruminants utilisent les fermentations microbiennes qui ont lieu dans le rumen pour se procurer l’énergie issue des cellules végétales. 15RéférenceAfficher toutOba M. and Allen M. S. 1999.

Les différents éléments des parois des cellules végétales ne sont pas entièrement accessibles, et atteignent divers degrés de digestibilité dans le rumen.

Pour améliorer la productivité des animaux, une portion du régime fourrager est de plus en plus substituée par des glucides rapidement fermentescibles. Cependant, la supplémentation dans la ration de glucides rapidement fermentescibles est connue pour diminuer la dégradation des fibres du rumen. 16RéférenceAfficher toutMoorby J. M., Dewhurst R. J., Evans R. T., and Danelon J. L. 2006.

Les espèces bactériennes fibrolytiquesGlossaireAfficher toutFibrolytiques
Ayant la capacité d’hydrolyser des fibres.
telles que Fibrobacter succinogenes, Ruminococcus albus et R. flavefaciens et les champignons fibrolytiques sont particulièrement vulnérables sous un pH de 5,8.

Le défi pour les nutritionnistes est d’optimiser l’équilibre entre apport nutritif, digestibilité, et efficacité du processus de fermentation à convertir des aliments en lait, viande ou laine.

PHOTO Rumen fungi on plant cell wall INRA
Champignon du rumen adhérant à la paroi d’une cellule végétale ©INRA

La digestion des fibres dans le rumen peut dépendre du type de glucides

l

 

La dégradation des fibres peut dépendre également du pH du rumen

 

Indicateurs et paramètres de risquesRaisons principales
table-arrow-upPERFORMANCES DE L'ANIMAL- Diminution du gain moyen quotidien et du taux de conversion alimentaire qui peuvent être dues à une altération de la fermentation du rumen chez les bovins à l’engraissement.
- Diminution de la production de lait, de la teneur en matière grasse et réduction du ratio TB/TP peuvent être dues à une altération de la fermentation du rumen chez les bovins laitiers.17RéférenceAfficher toutBritt J. S., Thomas R. C., Speer N. C., and Hall M. B. 2003.
18RéférenceAfficher toutAllen M. S. 1997.
19RéférenceAfficher toutSauvant D. and Peyraud J. L. 2010.
table-arrow-downSELLES LIQUIDES ET GRAINS NON DIGÉRÉS
Les grains non digérés dans les bouses suite à un mauvais rendement du rumen, peuvent être dus à une accélération du transit provoquée par une digestibilité déséquilibrée ou faible du régime.20RéférenceAfficher toutHall M. B. 2002.
table-arrow-upÉTAT CORPORELLes animaux maigres peuvent indiquer une mauvaise efficacité du rumen due à une mauvaise digestibilité des aliments et une diminution de l’ingestion.22RéférenceAfficher toutZaaijer D. and Noordhuizen J. P. T. M. 2003.
23RéférenceAfficher toutHeinrichs A.J.
24RéférenceAfficher toutButler W.R. and Smith R. D. 1989.
table-arrow-downSTRESS THERMIQUELe stress thermique (température et/ou humidité) augmente les risques d’acidoses et diminue la dégradation des fibres à cause :
> D’un comportement alimentaire négatif : les animaux préfèrent manger pendant les périodes plus fraîches du matin ou en fin de soirée.
> De la diminution de l’ingestion de matière sèche : les animaux trient leur ration et ont tendance à ingérer moins de fourrages et plus des glucides rapidement fermentescibles.
> D’une forte perte de la salive par temps chaud qui diminue l’effet tampon dans le rumen.31RéférenceAfficher toutBurgos Zimbelman Rosemarie and Collier Robert J. 2011.