Microbiote du rumen


Le rumen abrite une communauté très diverse appelée le microbioteGlossaireAfficher toutMicrobiote
Un microbiote est l’ensemble de l’écosystème (bactéries, levures, champignons et virus) vivant dans un environnement spécifique. Le microbiote intestinal était auparavant appelé « flore intestinale »
(bactéries, protozoaires, champignons).

Bactéries :

Les bactéries du rumen représentent 1010 organismes/ml de liquide ruminal et plusieurs centaines d’espèces ont été caractérisées à ce jour. En volume, elles représentent jusqu’à 50 % de la biomasse microbienne totale. Les bactéries sont une source importante de protéines microbiennes, qui fournissent au ruminant 75 à 80 % des protéines métabolisablesGlossaireAfficher toutProtéines métabolisables
C’est la quantité totale d’acides aminés et de protéines absorbées dans l’intestin grêle, qui provient de protéines non-dégradables dans le rumen et des protéines microbiennes. Les protéines métabolisables sont utilisées par l’animal dans de nombreux processus métaboliques, tels que la production de lait, la fonction du système immunitaire, la reproduction.

 . Les bactéries sont également importantes pour la production d’enzymes qui digèrent les fibres (celluloseGlossaireAfficher toutCellulose
Le principal glucide de carbone contenu dans la paroi cellulaire des plantes. La cellulose est digérée par les ruminants grâce à des enzymes produites par certaines bactéries cellulolytiques.
, hémicelluloseGlossaireAfficher toutHémicellulose
Glucide contenu dans la paroi cellulaire des plantes. C’est un polysaccharide moins complexe que la cellulose et facilement hydrolysable en monosaccharides grâce à l’enzyme hémicellulolytique.
), l’amidon et les sucres.


Bacteria

Protozoaires :

Les protozoaires ciliés sont des organismes plus grands que les bactéries et représentent 106 organismes/ml de liquide ruminal, bien qu’ils pèsent jusqu’à 50 % de la biomasse microbienne totale. Ils ont diverses activités :

  • Les protozoaires cellulolytiquesGlossaireAfficher toutCellulolytiques
    Ayant la capacité d’hydrolyser la celluloseGlossaireAfficher toutCellulose
    Le principal glucide de carbone contenu dans la paroi cellulaire des plantes. La cellulose est digérée par les ruminants grâce à des enzymes produites par certaines bactéries cellulolytiques.
    .
    et hémicellulolytiquesGlossaireAfficher toutHémicellulolytiques
    Ayant la capacité d’hydrolyser l’hémicelluloseGlossaireAfficher toutHémicellulose
    Glucide contenu dans la paroi cellulaire des plantes. C’est un polysaccharide moins complexe que la cellulose et facilement hydrolysable en monosaccharides grâce à l’enzyme hémicellulolytique.
    digèrent les particules végétales.
  • Différents protozoaires ont un rôle positif dans la dégradation de l’amidon
    (mais moins rapide que celui des bactéries).
  • D’autres protozoaires peuvent consommer l’acide lactique, limitant ainsi les
    risques d’acidose.
  • Certains types de protozoaires sont capables d’éliminer l’oxygène de telle sorte qu’ils ont un effet stabilisant sur l’anaérobioseGlossaireAfficher toutAnaérobiose
    Ensemble des conditions de vie des organismes vivants dans un milieu sans oxygène.
    .

Cependant, la plupart d’entre eux dégradent les protéines très efficacement et libèrent de l’ammoniac. Ainsi, ils utilisent une partie des protéines qui représentent près de 25 % des protéines microbiennes disponibles pour l’animal. Les protozoaires ciliés produisent de grande quantité d’hydrogène, qui est un substrat pour les méthanogènes. Les espèces ciliées sont des prédateurs pour d’autres micro- organismes du rumen. En effet, une seule cellule protozoaire peut avaler jusqu’à plusieurs milliers de bactéries en une heure, de sorte qu’ils jouent un rôle très important dans la stabilité de la population microbienne du rumen.


 

img-protozoa

Champignons :

Les champignons du rumen représentent entre 8 et 10 % de la biomasse microbienne et sont strictement anaérobies. Ils jouent un rôle essentiel dans la digestion des fibres grâce à la production de rhizoïdesGlossaireAfficher toutRhizoïdes
Croissance filamenteuse permettant la fixation de champignons sur un substrat.
filamenteux qui envahissent les tissus végétaux et grâce à leurs activités enzymatiques fibrolytiquesGlossaireAfficher toutFibrolytiques
Ayant la capacité d’hydrolyser des fibres.
. Cette action physique sur la paroi des cellules végétales permet de faciliter la digestion de certains végétaux et aide à libérer des polysaccharidesGlossaireAfficher toutPolysaccharides
Succession de plusieurs molécules de sucres.
liés à la lignineGlossaireAfficher toutLignine
Polymères organiques complexes présents dans la paroi cellulaire des plantes. Moins facile à hydrolyser, la lignine est digérée par les champignons grâce à leurs rhizoïdes.
permettant d’augmenter la concentration d’énergie digestible pour le microbioteGlossaireAfficher toutMicrobiote
Un microbiote est l’ensemble de l’écosystème (bactéries, levures, champignons et virus) vivant dans un environnement spécifique. Le microbiote intestinal était auparavant appelé « flore intestinale »
du rumen.

img-fungi