Développement du rumen


Un écosystème microbien mature est nécessaire pour effectuer totalement la digestion des aliments solides.

Quand le jeune ruminant né, le rumen est considéré comme un environnement stérile qui ne contient pas de bactéries ou autres vies microbiennes. Le jeune ruminant est naturellement exposé à différents micro-organismes à travers le canal de naissance (le vagin…), la salive, la peau et les fèces de la mère.

• Les bactéries anaérobies apparaissent quelques heures après la naissance
• Les bactéries cellulolytiquesGlossaireTout voirCellulolytiques
Ayant la capacité d’hydrolyser la celluloseGlossaireTout voirCellulose
Le principal glucide de carbone contenu dans la paroi cellulaire des plantes. La cellulose est digérée par les ruminants grâce à des enzymes produites par certaines bactéries cellulolytiques.
.
et les archées méthanogènes apparaissent à 2-4 jours d’âge
• Les champignons anaérobies colonisent le rumen pendant la seconde semaine
• Les protozoaires ciliés s’installent seulement à partir de la troisième semaine d’âge.

 

Colonisation séquentielle du microbioteGlossaireTout voirMicrobiote
Un microbiote est l’ensemble de l’écosystème (bactéries, levures, champignons et virus) vivant dans un environnement spécifique. Le microbiote intestinal était auparavant appelé « flore intestinale »
du rumen chez les pré-ruminants 1RéférenceTout voirFonty G., Senaud J. , Jouany J.P. , and Gouet P. 1987.
2RéférenceTout voirChaucheyras-Durand F., Ossa F.
3RéférenceTout voirJami E., Israel A., Kotser A., and Mizrahi I. 2013.
4RéférenceTout voirLi R.W., Connor E.E., Li C., Vi Baldwin R.L. and Sparks M.E. 2012.
5RéférenceTout voirMinato H., Otsuka M., Shirasaka S., Itabashi H., Mitsumori M. 1992.
6RéférenceTout voirRey M., Enjalbert F., Combes S., Cauquil L., Bouchez O., and Monteils V. 2014.
7RéférenceTout voirMalmuthuge N., Griebel P.J., and Le L. Guan. 2014.
8RéférenceTout voirSteele M. A., Malmuthuge N. and Guan L. L. 2015.

La séparation avec la mère peut se dérouler tôt. Le ruminant nouveau-né souffre naturellement du stress, impactant l’immunité et retardant le développement du rumen. La transition entre le lait et les aliments solides peut également se produire lorsque la colonisation microbienne est incomplète3RéférenceTout voirJami E., Israel A., Kotser A., and Mizrahi I. 2013.
et cela entraîne des troubles digestifs fréquents chez le jeune animal.

La diversité des communautés microbiennes dans le rumen dépend en grande partie de la composition du régime alimentaire 9RéférenceTout voirFonty G., Gouet P., Jouany J.P., and Senaud J. 1983.
.

Le développement du rumen (poids, épaisseur de la paroi et nombre de papilles, intégrité et longueur) dépend fortement du niveau de complexité de son microbioteGlossaireTout voirMicrobiote
Un microbiote est l’ensemble de l’écosystème (bactéries, levures, champignons et virus) vivant dans un environnement spécifique. Le microbiote intestinal était auparavant appelé « flore intestinale »
. L’apport d’aliment concentré dans la ration augmente la concentration d’acide butyrique dans le rumen, ce qui stimule la croissance des papilles ruminales.

 

Un écosystème microbien mature est nécessaire pour effectuer totalement la digestion des aliments solides. Une croissance et des performances optimales de l’animal dépendent :

  • De l’établissement rapide des populations microbiennes,
  • Du développement d’un microbiote abondant et fonctionnel,
  • De la stimulation de la prise d’aliment et l’activité digestive,
  • De l’optimisation de la capacité d’absorption au niveau de la paroi ruminale.
Immature rumen wall with poorly developed papillae
Paroi de rumen immature
avec peu de papilles développées
Mature rumen wall with well-developed papillae
Paroi de rumen mature
avec des papilles bien développées